Resident Evil : Damnation (2012)

2,00MTK

Qualité : Full Blu-ray
Format : iso

Taille du Film : 36.1 Go

Durée : 1h 40 mins

VIDEO:

MPEG-4 AVC Video 28048 kbps 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1

AUDIO:

DTS-HD Master Audio English 2298 kbps 5.1 / 48 kHz / 2298 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
DTS-HD Master Audio French 2290 kbps 5.1 / 48 kHz / 2290 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
DTS-HD Master Audio Portuguese 2285 kbps 5.1 / 48 kHz / 2285 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Dolby Digital Audio Spanish 640 kbps 5.1 / 48 kHz / 640 kbps
Dolby Digital Audio Thai 640 kbps 5.1 / 48 kHz / 640 kbps

SUBTITLES:

Presentation Graphics English 15.836 kbps
Presentation Graphics English 18.507 kbps
Presentation Graphics Chinese 15.069 kbps
Presentation Graphics French 15.469 kbps
Presentation Graphics Korean 12.854 kbps
Presentation Graphics Portuguese 18.527 kbps
Presentation Graphics Spanish 18.917 kbps
Presentation Graphics Thai 16.427 kbps

Description

Suite du film « Resident Evil: Degeneration », se concentrant sur le personnage de Leon S. Kennedy aux prises avec des créatures monstrueuses dans une ville d’Europe de l’Est en guerre.

23 septembre 2012 en VOD / 1h 40min / Animation, Action, Epouvante-horreur
De Makoto Kamiya
Avec Dave Wittenberg, Matthew Mercer, Courtenay Taylor
Titre original Biohazard: Damnation

Titre : Resident Evil : Damnation

Synopsis : L'agent spécial américain Léon S. Kennedy se faufile dans un pays de l'Est européen afin de vérifier les rumeurs selon lesquelles les armes biologiques (Bio B.O.W.s) sont utilisées en temps de guerre. Juste après son infiltration, le gouvernement américain lui ordonne de partir immédiatement. Déterminé à découvrir la vérité, Léon ignore l'ordre et entre dans le champ de bataille afin d'arrêter la tragédie provoquée par B.O.W.s

Informations sur la sortie : 2012-09-25

Note : 6.839/10

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Resident Evil : Damnation (2012)”